Skip to content

Revue de presse 20131030 Jeu vidéo, participatif, “assistés”, club Quadrilatère, Google Data center, Waziristan, Ecotaxe, droitosphère, Blacksad

2013/10/30

—–
JOURNALISME

Journalisme et géants de l’Internet : liaisons dangereuses ?
Deux journalistes américains viennent de quitter coup sur coup leur rédaction pour rejoindre Yahoo! et Twitter. Dans le même temps, des tycoons de l’économie numérique rachètent, eux, des médias…
David Pogue, 50 ans, rédacteur spécialisé dans les nouvelles technologies pour le New York Times – dont les papiers étaient parmi les plus “populaires”, selon sa rédaction – a annoncé lundi qu’il quittait son journal pour rejoindre Yahoo!, dirigé depuis un an par Marissa Mayer. Il y lancera un site ambitieux dédié à l’électronique, agrémenté de vidéos.
Viviane Schiller, responsable digitale du groupe audiovisuel américain NBC News, âgée de 52 ans, sera propulsée en janvier chez Twitter pour développer des partenariats avec les médias. Son recrutement a été rendu public jeudi. “Elle supervisera des partenariats avec des groupes comme NBC, la radio publique NPR ou le New York Times, trois médias pour lesquels elle a travaillé auparavant”
http://www.lejdd.fr/Medias/Journalisme-et-geants-de-l-Internet-liaisons-dangereuses-635697

Jeu vidéo : Les journalistes servent-ils encore à quelque chose ?
Arnaud Devel (animateur de l’émission “On n’est pas tous d’accord” JVN), Gianni Molinaro, Damien Menuet (fondateur du site “Le portail du Jeu vidéo »), Rodolphe Donain (rédacteur en chef de JVN.com)
http://www.jvn.com/videos/jeu-video-les-journalistes-servent-ils-encore-a-quelque-chose–a1071640

Débat vidéo participatif (via twitter) et replay « augmenté »
Expérience tentée par Mediapart et l’IRI. Les twittos peuvent utiliser des codes : ++ accord, — désaccord, ?? question, == référence, qui sont intégrés sur la barre de progression de la vidéo.
http://blogs.mediapart.fr/blog/periplus/291013/mediapartlive-sur-polemictweetcom

Les mensonges du Point sur « la France des assistés »
Pour couper court aux rumeurs infondées, ATD Quart monde vient de publier l’ ouvrage « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté », qui reprend et contredit pas loin de 80 idées fausses sur ce thème des « assistés fraudeurs et profiteurs »
La source du Point : le think tank ultra-libéral Ifrap « qui n’est pas réputé pour l’exactitude de ses données », glisse Jean-Christophe Sarrot. La proximité entre l’Ifrap et Le Point est une vieille histoire. la directrice de la fondation, Agnès Verdier-Molinier, avait ses entrées à l’Elysée du temps de Nicolas Sarkozy. Elle serait une égérie du libéralisme à tout crin, est très prisée par les grands patrons. Plus radicale dans sa pensée libérale que le Medef, elle figurait néanmoins parmi les invités de l’université d’été du syndicat des patrons en 2013. Et elle accepte périodiquement quelques prestations pour les Medef départementaux.
Dans son livre « Les fonctionnaires contre l’Etat », publié en 2011, celle qui se présente comme une journaliste économique a lancé une lourde charge contre ces fonctionnaires « privilégiés dans la crise », en « grève en toute impunité », qui « vivent au-dessus de nos moyens »… Dans son dernier livre « 60 milliards d’économie ! », elle attaque indifféremment l’État, les collectivités locales et la Sécurité sociale « prêts à tout, même à nous spolier », une pensée très antisociale
Les conclusions d’ATD Quart Monde ne seraient pas les mêmes : « Ce qui semble évident c’est que le Smic est trop bas. Mais le dossier du Point ne met pas en cause le niveau du SMIC. La France entière bénéficient d’aides sociales. Pour les agriculteurs, elles représentent 70 % de leurs revenus, les entreprises profitent d’exonérations de dizaine de milliers d’euros. Le Point appelle notre système de l’assistanat, nous parlons de solidarité. »
Faire exploser le système solidaire concernerait également les lecteurs du Point, magazine qui, par ailleurs, touche 4,543 millions d’euros annuels d’aides à la presse, selon Le Point lui-même.
http://www.politis.fr/Les-mensonges-du-Point-sur-la,24248.html

—–
POLITIQUE

Les discrètes agapes des membres du club Quadrilatère
L’idée de lancer Quadrilatère germe en 1992 dans l’esprit de deux journalistes, Christophe Boulay et Frédéric Lemaître, qui travaillent alors pour une lettre du groupe Liaisons spécialisée sur le social.
L’une des règles, non écrites, est que les participants quittent le club quand ils sortent du champ du social ou abandonnent leurs responsabilités. Les désignations s’effectuent par cooptation.
Aujourd’hui, on relève la présence de Stéphane Lardy (FO), Marcel Grignard (CFDT), Michel Yahiel (conseiller social de François Hollande), Jean-François Pilliard (Union des industries et des métiers de la métallurgie, UIMM, et vice-président du Medef) et des cadres d’Areva, GDF-Suez, la SNCF
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/10/26/les-discretes-agapes-des-membres-du-club-quadrilatere_3503444_823448.html

—–
TECH – ECONOMIE

Google et son ‘data center pirate’ : vers une extraterritorialité fiscalement optimisée ?
Google serait en train de construire un datacenter flottant (…) un aspect significatif a été passé sous silence autant par la presse américaine que par celle française : celui du statut légal et fiscal d’une telle structure. Pourtant, au lendemain du dépôt de brevet par la firme de Mountain View, une analyse détaillée avait été publiée sur le Journal of Law, Technology & Policy de la University of Illinois. Le titre de cette note, « Paradis de données maritimes: Le navire pirate breveté par Google », ne laisse pas de doutes quant à son orientation critique.
(…) Déjà à la fin des années 1990, le service britannique de stockage supersécurisé de données, HavenCo, s’était brièvement installée dans la micro-nation de Sealand (une plateforme au large du Royaume-Uni). D’autres datacenters prospèrent dans des nations comme Anguilla (un territoire britannique d’outre-mer situé dans la Caraïbe Orientale), qui en plus d’offrir un traitement fiscal avantageux n’adhèrent pas à la Convention de Berne ni à l’accord sur les ADPIC, qui règle l’utilisation commerciale des bases de données.
http://www.bodyspacesociety.eu/2013/10/28/google-et-son-data-center-pirate-vers-une-extraterritorialite-fiscalement-optimisee/

—–
DOC

‘Wounds of Waziristan’: The Story of Drones As Told By the People Who Live Under Them
Pakistan (25’ – Madiha Tahir)
http://motherboard.vice.com/blog/wounds-of-waziristan-the-story-of-drones-by-the-people-who-live-under-them-video

—–
COMPOL

Ecotaxe : comment la “droitosphère” a récupéré le mouvement breton
Comme pour nombre d’autres polémiques, de l’affaire Leonarda aux “geonpi”, en passant par l’opposition à une intervention française en Syrie, et bien entendu la “manif pour tous”, une nébuleuse militante, pas toujours très organisée, mais très dynamique, a su instrumentaliser ce conflit pour servir sa cause.
Le terme flou de “droitosphère” recouvre une réalité qui l’est tout autant : le Web “de droite”, autrefois dispersé entre les libéraux, les militants et sympathisants UMP, les militants catholiques et l’extrême-droite, a appris, avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, à faire front autour de causes communes. L’opposition au mariage homosexuel en a été l’illustration la plus parlante, tous ces groupes apaisant leurs différences au nom d’une “union des luttes”
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/10/29/comment-la-droitosphere-a-recupere-le-mouvement-breton_3504733_823448.html

—–
DIVERTISSEMENT

TV : émissions culinaires, sauce marketing (Top Chef, Master Chef)
(…) comme les footballeurs ou les acteurs, certains chefs ont des agents et (ou) une grappe d’attachés de presse.
L’émission de M6 est d’ailleurs probablement, dans l’ensemble du paysage audiovisuel, le modèle le plus abouti pour assaisonner les revenus publicitaires. “C’est une émission qui permet d’inventer beaucoup de partenariats”, reconnaît Mathieu Bayle, son producteur. Les participants y sont, en effet, transformés sans retenue en hommes-sandwichs. Lors de la saison 2013, on a vu les chefs Jean-François Piège et Thierry Marx vanter les mérites du Mir Vaisselle, tandis que des candidats s’extasiaient sur la qualité des produits Auchan
Autre filon : les boulangeries Paul ont commercialisé un sandwich élaboré par un candidat, Florent Ladeyn, lors d’une épreuve conçue pour cela. C’est une formule gagnant-gagnant, un vrai rêve de marketeur : Paul capitalise sur le phénomène “Top Chef”, qui s’invite dans ses boutiques.
Au rayon des vainqueurs, on retrouve aussi l’édition. Selon le cabinet GFK, les ventes de titres directement inspirés des émissions culinaires représentent 10 % du marché des livres de cuisine.
Les salaires des meilleures toques suivent aussi une courbe ascendante : selon le cabinet de recrutement AJ Conseil, un chef une étoile au Michelin peut espérer environ 5 000 euros net mensuels, un deux étoiles 9 000 euros, et celui d’un palace peut atteindre de 12 000 à 15 000 euros, voire beaucoup plus.
Christophe Michalak (…) belle gueule, la nouvelle égérie de la marque de vêtements IKKS a débarqué sur France 2 en provenance de la petite chaîne Teva en juillet, en vedette de “Qui sera le prochain grand pâtissier ?”
http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2013/10/25/les-toques-de-l-ecran_3501929_1616923.html

—–
BD

Blacksad-oct2013

Blacksad
10 planches du nouveau tome
http://www.lemonde.fr/culture/visuel/2013/10/28/bd-decouvreez-le-nouveau-tome-de-blacksad-en-avant-premiere_3501597_3246.html

 

.

Advertisements

From → Revue de presse

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: